Vivre en Espagne, c’est aussi vivre les traditions, fêtes et célébrations locales. Les richesses culturelles du pays ne sont plus à démontrer. Ainsi, les espagnols jouissent d’un nombre de jours fériés assez conséquent. D’autant plus qu’en plus des jours offs nationaux, chaque communauté autonome possède ses propres jours fériés ! Pour mieux vous y retrouver  et anticiper votre séjour en Espagne, Stud&Globe vous propose donc une liste de ces jours et leur signification.

 

Jour La fête
1 janvier (mercredi) Nouvel An
6 janvier (lundi) Épiphanie du Seigneur
28 février (vendredi) Jour de l’Andalousie
9 avril (jeudi) Jeudi Saint
10 avril (vendredi) Vendredi Saint
1 mai (vendredi) parti travailliste
15 août (samedi) Fête de l’Assomption de la Vierge
12 octobre (lundi) Fête nationale d’Espagne
2 novembre (lundi) Fête de la Toussaint (pour coïncider avec les déplacements du dimanche au lundi)
7 décembre (lundi) Jour de la Constitution espagnole (pour coïncider avec les déplacements du dimanche au lundi)
8 décembre (mardi) Immaculée Conception
25 décembre (vendredi) Nativité du Seigneur

QUE CÉLÉBRONS-NOUS DURANT CES JOURS FÉRIÉS ?

La majorité des jours fériés nationaux sont religieux et sont comme en France liés aux racines chrétiennes du pays. Nous avons donc un certain nombre de jours offs en commun avec l’Espagne. Cependant, d’autres fêtes sont célébrées dans la péninsule ibérique et pas en France; explications :

LA FÊTE NATIONALE ESPAGNOLE

À l’origine, la fête nationale d’Espagne a été créé pour commémorer la découverte de l’amérique par Christophe Colomb le 12 octobre 1492. Aujourd’hui, plus largement, on célèbre l’hispanité et ce, également en Amérique latine. Afin d’éviter la confusion dans certains pays d’Amérique du sud, ce jour est appelé “Día de la raza”.

JOUR DE LA CONSTITUTION

Le 6 décembre est célébré le vote du référendum établissant la constitution de l’État Espagnol. Cette dernière remonte à 1978 et régit toutes les institutions du pays ainsi que les droits et devoirs des citoyens. Cette constitution, toujours en vigueur aujourd’hui est organisée autour de 169 articles répartis en 11 titres. Cette date marque ainsi le passage d’une Espagne totalitaire dirigée par le dictateur Franco à une Espagne démocratique.